Projet sur le site de la Ferme du Sens


Présentation du projet et de sa finalité en 2020


Historique et structuration des acteurs du site de la Ferme du Sens


Sous l’impulsion de Thierry DECOSTER, l’ancienne Cense Desquiens située au 270 rue des fusillés à Villeneuve d’Ascq fut rénovée de 1994 à août 1996 pour y accueillir un magasin de produits issus de l’agriculture biologique du réseau Biocoop. Dans le prolongement de cette dynamique consacrée à l’agriculture biologique furent créés un fournil, une boucherie-charcuterie, deux restaurants ainsi qu’une brasserie : la Moulins d’Ascq. Une poissonnerie ambulante de pêche artisanale est aussi présente sur le lieu depuis 10 ans.  Des  bureaux  de  plusieurs  sociétés  sont également abrités dans ce lieu dénommé La Ferme du Sens organisée sous la forme d’une Société Civile Immobilière. Il s’agit d’entreprises de communication, étude et conseil dans le domaine de l’habitat social, de géothermie, de sécurité informatique ainsi que de coaching en management. Dernièrement, une boulangerie sans gluten, ni produits laitiers a ouvert sur une portion de la ferme, réhabilitée pour l’occasion. Ainsi, les acteurs économiques passés et actuels (80 emplois) ont pu bénéficier de la notoriété du site et de conditions favorables à leur développement et leur pérennité.


Les différents acteurs du site se reconnaissent dans une charte commune qu’ils ont signée. Celle-ci s’incarne par l’authenticité aussi bien dans les produits proposés que dans les liens humains vécus, l'équité entre les partenaires du site et la pérennité de leurs engagements. La dynamique du collectif, la capacité à transmettre et le conseil sur des produits de qualité sont des moyens pour faire vivre ces valeurs qui résonnent avec les exigences d’une agriculture durable et plus largement d’une économie sociale et solidaire.


Contexte et genèse du projet


Afin de s’agrandir, la brasserie artisanale Moulins d’Ascq va déménager au second semestre 2021 laissant 350 mètres carrés de locaux disponibles susceptibles d’accueillir un nouveau projet. En cohérence avec les valeurs d’écologie et d’humanisme portées par la Ferme du Sens, une réflexion est engagée sur l’opportunité de porter un nouveau projet complémentaire aux initiatives existantes. Cette initiative, à impacts positifs, a pour vocation de trouver son modèle économique comme les autres entreprises présentes sur place, mais aussi d’apporter une plus-value en accueillant et/ou en accompagnant les initiatives individuelles et collectives structurées autour du non-marchand, de l’engagement citoyen, du don bénévole et de la réciprocité. En effet, depuis 25 ans de nombreuses animations en lien avec le monde de la Bio ont été proposées sur le site par le biais de la Biocoop Saveurs et Saisons, entreprise cédée en mai 2017 par son fondateur. Une des finalités du projet vise à actualiser et amplifier cette expérience et ces savoir-faire acquis, à être un moteur pour renforcer la congruence et la synergie des entreprises du site de la Ferme du Sens.
 

Une philosophie positive du changement


Notre posture d’animation du lieu est celle d’une approche conviviale et festive malgré la gravité de certaines thématiques abordées. Elle se fonde sur la valorisation d’initiatives positives, modèles pour construire un monde différent, positifs comme l’aborde Cyril DION dans son dernier ouvrage « Petit manuel de résistance contemporaine » Actes Sud 2018 ou dans ses films qui ont connu une réelle audience « Demain », « Après Demain ». Autour de la rencontre, du débat, du témoignage, aidés par des supports (documentaires, expositions, livres…) nous voulons proposer un scénario positif pour  l’avenir  de  la  planète.  Ainsi,  nous  nous  retrouvons  dans  le  mouvement  des  colibris  qui affirme dans sa charte éthique de 2018, les idées suivantes :


-    Il est indispensable de changer de paradigme de société
-    La  société  c’est  moi  et  je  suis  la  société.  C’est  mon  changement  qui  détermine  le changement du monde
-    Nous sommes toutes et tous liés et interdépendants
-    Le respect de la diversité est l'un des fondements de notre liberté
-    L’éducation est déterminante de notre rapport à nous-mêmes, aux autres et à la nature
-    L’avenir est dans le génie de la simplicité, le pouvoir de la créativité et l’élégance de la sobriété
-    La juste mesure est source de vertu et d'harmonie
-    La coopération est une condition incontournable du changement
-    L’échelle locale est un lieu d’action nécessaire pour amorcer la transformation
-    La joie est notre bien suprême


A travers une approche créative, nous mettrons en place des animations « décalées » comme des disco-soupes, par exemple, afin de dépasser « un vieux militantisme » qui tend les participants à rester dans l’entre soi et ne permet pas l’ouverture vers d’autres.


Nous cherchons également à impliquer différents publics dans du « faire ensemble » au moyens d’ateliers touchant la production et la transformation de produits alimentaires locaux et biologiques. Nous rythmerons notre offre autour d’événementiels relatifs aux 4 saisons de l’année.


Les réalisations envisagées


Un bistro dédié aux produits de l’agriculture biologique en circuits courts, café relayant selon les principes de l’éducation populaire les thématiques sociétales actuelles que nous jugeons essentielles :  l’engagement  citoyen,  les  quartiers  en  transition,  le  zéro  déchet,  la  transition énergétique, le bonheur au travail et l’écologie humaine, la résilience alimentaire, la finance éthique…
 
Une offre en après-midi de type goûter crêpes / gaufres pourra être étudiée ainsi que des planches apéro en fin d’après-midi, début de soirée pour accompagner les consommations de boissons.
Cet espace de consommation responsable est pensé comme un tiers-lieu en capacité d’accueillir les initiatives du territoire qu’elles soient individuelles ou collectives, comme elles existent déjà ailleurs dans l’agglomération lilloise. A cet effet, nous travaillons sur une charte structurant nos valeurs, notre manière de « faire » et de « laisser faire ».


Nous accorderons une importance à la prévention des conduites à risques autour de la consommation d’alcool grâce à des informations spécifiques au sein de notre bistro en partenariat avec des associations spécialisées.


Une boutique consacrée à des ventes éphémères proposées de manière tournante par des entreprises œuvrant dans l’économie circulaire repérées pour leur pertinence et leur innovation. Pour exemple, voici quelques entreprises écologiques et éthiques que nous aimerions associer à notre démarche : la vie est Belt, Bambouk, Pain d’Alouette, Etnisi, Niiji.


Une cuisine collective et pédagogique jouxtant le bistro aura pour rôle de valoriser nos productions, les invendus des magasins Biocoop de la région et d’autres magasins (chaînes ou magasins indépendants) et des deux restaurants du site et autres restaurants bio ou cantines bio. Outil complémentaire pour un service traiteur ponctuel de partenaires intéressés, cette cuisine aura vocation d’intéresser et/ou de former des personnes.


Des ateliers réguliers sur des sujets ciblés proposés par nos salariés ou nos partenaires.


De manière globale, nous comptons agir sur le site avec nos publics. Chaque atelier aura vocation à laisser son empreinte -cultures en extérieur par exemple- ou à transformer quelque chose
-les participants repartent avec le fruit de leur travail-. L’identité de notre projet sera progressivement renforcée par les réalisations et le vécu des publics et des partenaires associés ponctuellement et/ou durablement.


La permaculture : les lopins de terre existants entre les différents bâtiments de la Ferme du Sens feront l’objet de cultures agro-écologiques en extérieur, intérieur ou sous serres dans la philosophie permaculturelle. Autour d’ateliers organisés sur le long terme, nous cherchons à pouvoir produire des comestibles transformables sur place. L’utilisation d’autres surfaces agricoles à toute proximité du site ou chez des particuliers du territoire désirant partager leurs ressources fera l’objet d’investigations.
 
La fabrication de pains : en lien avec l’expertise développée par l’actuel Fournil des Saveurs – sélection des farines, façonnage manuel, maturation lente, recettes diversifiées-, il est envisagé de faire construire un petit atelier fournil au sein du bâtiment qui abritera le projet.


 L ’élaboration   des   bières  :  pour  garder  en  mémoire  l’histoire  des  lieux,  appuyés  par  les compétences humaines de la brasserie artisanale Moulins d’Ascq et dans la dynamique actuelle du développement des micro-brasseries ; nous animerons des ateliers sur la fabrication de bière avec nos propres outils.


 L ’apiculture  : les deux ruches existantes seront complétées par d’autres afin d’organiser  la possibilité de conduire des ateliers d’apiculture approfondis, dispensés par des professionnels ou des amateurs en recherche de transmission. Nous étudierons la possibilité d’installer des ruches sur les terrasses de nos bâtiments.


La cuisine saine et de qualité, abordée sous toutes ses formes : une cuisine pédagogique possédant une capacité d’accueil suffisante est un élément essentiel de notre projet. Elle permettra des réalisations concrètes à travers une grande richesse de possibilité de cuisiner et apportera des éléments culturels fondamentaux autour de l’acte de se nourrir au sein d’un collectif. La recherche d’équipements de ce type par nos structures partenaires rendra attractif notre projet.


Des chantiers participatifs : l’implication de participants sur une des réalisations concrètes représente une méthode d’animation qui a fait ses preuves. Lieu d’apprentissage, de rencontres, d’identification de potentiels salariés, les chantiers participatifs seront également utiles pour autofinancer certains coûts. Le nettoyage des terrains de culture, la construction de mobiliers extérieurs, l’implantation d’une éolienne, le creusement d’une mare ou d’autres actions de valorisation du site sont des initiatives qui pourraient être réalisées dans notre projet.


 Le goût d’entreprendre  : les différentes expériences vécues par les publics sur le site pourront aboutir à une envie d’entreprendre. Dans la continuité des accompagnements que Thierry DECOSTER a réalisés depuis 1996, nous pourrons créer des ateliers en mode coaching autour de  l’émergence d’initiatives. Les porteurs de projets seront ensuite mis en lien avec le riche réseau  des structures d’accompagnement spécialisées.


Des expérimentations : nous aimerions réserver un espace pour accueillir des essais comme l’aquaponie, la culture de champignons ou autres pratiques agronomiques innovantes. Ainsi, nous cherchons à tisser des partenariats avec le monde de la recherche agronomique ou d’autres entrepreneurs sociaux ayant conduit des projets intéressants à nos yeux. Nous pourrions aussi accueillir des résidences d’artistes autour des thèmes de l’alimentation, de la transformation et plus globalement de l’écologie.
 
Une vitrine éco-responsable


Pour accentuer la qualité des bâtiments de l’actuelle brasserie artisanale qui ont été construits en grande partie à partir de matériaux écologiques, nous envisageons de poursuivre la démarche lors des travaux nécessaires à l’installation du bistro et annexes, de la boutique et de la cuisine pédagogique. Des études sur la végétalisation du toit et des murs, de la récupération de l’eau de pluie, de l’isolation en matériaux naturels, de l’autoproduction d’énergie seront réalisées. Un bâti à haute qualité environnementale sera un support pédagogique pour faire connaitre l’écoconstruction et l’éco- rénovation. Sur certains travaux, comme des torchis intérieurs, des chantiers participatifs pourront être engagés avec des habitants du territoire.


Les publics accueillis


Nous aimerions concevoir un lieu où les publics ne restent pas dans une catégorie qui les identifie de manière restrictive mais qu’ils aient l’occasion de dépasser ces frontières pour aller à la rencontre de la différence qu’elle soit liée à une compétence initiale, à un âge, à une catégorie socio- professionnelle, à un lieu de résidence, à un genre, à un handicap visible ou non...


Ainsi, nous proposerons une approche renouvelée des publics ; nous « ferons projet » en intégrant une grande mixité des personnes accueillies, les plages d’inscription des ateliers seront pensées de manière à réserver différentes places pour certaines catégories de public. Les publics ciblés sont :


-    Les salariés et les consommateurs d’aujourd’hui et d’hier de toutes les entreprises marchandes du site et tout le réseau des organisations non marchandes du site sont concernées par notre projet.


-    Les salariés des entreprises du territoire dans le cadre de la qualité de vie au travail.


-    Les retraités impliqués dans la vie de la cité bénéficieront d’un nouveau lieu de rencontre.


-    Les publics dits « captifs » fréquentant des structures sociales ou médico-sociales -voir la liste des partenaires-. Dans ce sens, nous travaillerions à lutter contre les discriminations liées aux différents handicaps et aux diverses précarités.


-    Les étudiants pourront trouver un intérêt à fréquenter le lieu pour se détendre, participer à une soirée ou simplement étudier sur place.


-    Les demandeurs d’emploi et bénéficiaires des minimas sociaux pourront être accueillis autour d’initiatives telles que des repas partagés ou des redistributions solidaires.
 

-    Les actifs seniors en questionnement sur le sens dans son métier trouveront des ressources pour avancer et éventuellement transmettre leur expérience.

 

Les partenaires extérieurs identifiés classés par famille


 Associations, coopératives et mouvements de citoyens - en lien avec notre thématique de production, transformation alimentaire écologique, éco-construction, éducation populaire- : les Sens du Goût, les Saprophytes, Lezennes en transition, Faire-Lieu d’Anstaing, Robin des Bio, l’Aire des Pichoulis, les Fraternités Ouvrières (Mouscron), Toerana Habitat


 Producteurs  locaux  et  entrepreneurs  sociaux :  Pois  de  Saveurs,  les  Herbes  Folles,  les
Déchainés, Se Nourrir, la vie est Belt, Bambouk, Pain d’Alouette, Etnisi, Niiji…


 Entreprises -sans lien direct avec notre thématique- : les moyennes et grosses entreprises du territoire de la Haute-Borne et de la Plaine


 Handicap : l’Impro du Chemin Vert des Papillons Blancs de Lille, l’ESAT Quanta, l’Association des Paralysés de France (France Handicap)


 Insertion professionnelle : les Jardins de Cocagne de la Haute-Borne, La Serre des Prés du groupe Vitamine T, les Centres sociaux de Villeneuve d’Ascq


 Enseignement : l’Université de Lille, l’institut Supérieur d’Agronomie de la Catho, l’Institut de Genech, Savoirs faire et Découvertes


 Acteurs de l’accompagnement professionnel et relationnel : Cadran, Force Femmes, Job Story, l’APEC, APECITA, l’ARACT, Syndicats de salariés, service de santé au travail, l’Ecole de la Seconde Chance


 Réseaux associatifs ou institutionnels : la Compagnie des Tiers-Lieux, l’APES, Aprobio, Bio Haut-de-France, le réseau Biocoop, l’Accueil Paysan, l’URSCOOP, la Chambre d’Agriculture


 Collectivités territoriales : le service Développement Durable et Vie Associative de Villeneuve d’Ascq, les communes d’Anstaing, de Chéreng, de Tressin, de Forest-sur-Marcq, de Willems, de Baisieux, de Gruson, de Bouvines, de Sainghin-en-Mélantois, le service économie sociale et solidaire de la Métropole de Lille


Les emplois créés à 3 ans


Il est envisagé une montée progressive des emplois entre la création de l’entreprise et ses trois années d’existence. Si au départ, le responsable du site assurera une certaine polyvalence de tâches, il déléguera celles-ci au fur et à mesure des différentes embauches. Les prévisions des horaires d’ouverture au grand public ainsi qu’aux groupes dédiés fondent le socle de la projection en année N et structure le développement de l’activité dans les années qui suivent. Certains ateliers décrits dans le projet ne seront pas mis en place immédiatement.
 
Notre organisation est pensée comme une « entreprise apprenante » en capacité de conduire l’équipe de salariés vers une autonomie et des responsabilités à partir des profils recrutés et des révélations des talents de chacun dans leur parcours au sein de l’entreprise. Au cours des trois premières années, le renforcement de l’équipe permettra de piloter la programmation en fonction de l’orientation des activités donnée par l’étude-action et aussi par une évaluation permanente des besoins des publics, ceci en cohérence avec notre charte sur le fonctionnement et les activités de l’entreprise.

Rédigé par Ferme du Sens

Publié dans #Projets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :